• Les enfants d’aujourd’hui sont les citoyens de demain…

    Les enfants sont l’avenir de nos sociétés. Que leur apprendre d’essentiel ? Comment leur donner envie d’apprendre ? 

     

    Dans ce projet, nous souhaitons placer l’enfant au centre de ses apprentissages. Il apprendra à mieux se connaître, à interagir intelligemment avec les autres, à prendre conscience de son environnement pour réaliser que les humains sont avant tout des terriens et qu’en tant que tels, ils ont un rôle à jouer et des responsabilités à assumer. 

     

    Nos sociétés modernes ont artificialisé le monde, elles ont distendu les liens qui nous unissent avec la Nature. Nous sommes à un tournant historique car, désormais, la plupart des hommes vivent dans un environnement urbain. Entourés de bitume et de béton, soumis au stress d’une très grande promiscuité, en permanence sollicités par de nombreux stimuli (bruits, mouvements, enseignes lumineuses, panneaux publicitaires, pollutions, etc.), enfermés dans le matérialisme et ses multiples distractions, nous oublions ce que nous sommes : des Citoyens de la Terre, éléments du monde vivant, habitants d’une planète extraordinaire et dont l’existence et le bonheur dépendent de la Nature.

     

    Quelle planète laisserons-nous à nos enfants ? Quels enfants laisserons-nous à la planète ? (Pierre Rabhi)

     

    La question centrale autour de laquelle nous organiserons notre travail avec les enfants engagés dans le projet « Ecocitoyens en herbe » est donc la suivante : comment reconnecter les sociétés et la nature ? 

     

    Pour tenter d’y répondre, les enfants d’une classe de CM2 et d’une classe de 6e seront accompagnés par une équipe éducative (enseignants, partenaires, parents,...) pour réfléchir, comprendre et produire autour des notions de citoyenneté, d’environnement et de développement durable

     

    Plusieurs disciplines seront mobilisées, comme les Arts plastiques, l’Anglais, la Musique, les Lettres, l’Histoire, la Géographie, l’enseignement moral et civique (EMC) et les Sciences.

     

    Les élèves réaliseront progressivement un Abécédaire numérique. Chaque mot sera l’occasion d’une production originale qui prendra des formes diverses : poème, récit de fiction, carte géographique ou symbolique, dessins, sculpture, performance artistique, logo, expérience scientifique, etc.

     

    Un voyage scolaire devrait être organisé au printemps pour découvrir le Parc National du Mercantour. Les enfants seront alors complètement disponibles pour poursuivre leurs réflexions en étant immergés dans un environnement préservé. En prenant le temps d’écouter, d’observer et de ressentir, ils découvriront des paysages extraordinaires, ils seront attentifs aux animaux et aux traces qu’ils laissent, au renouveau et à l’épanouissement des plantes et des arbres au sortir de l’hiver. Ils étudieront les aménagements et s’interrogeront sur le rôle des sociétés et au-delà sur le rôle qu’ils peuvent eux-même jouer.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :